Actu
Tel : 01.34.11.94.78 & 06.12.72.24.96 / Mail : contact@rc-batiment.com

Avant d’envisager tout traitement, il faut procéder à un diagnostic précis sur l’intégralité de la façade. Les pathologies recherchées peuvent être de différentes natures.

 

La préparation du chantier pour le ravalement

Il faut préparer le ravalement proprement pour assurer la sécurité des travailleurs et accélérer les travaux. C’est un temps à prendre qui est indispensable pour assurer que les travaux se déroulent bien. Cela passe parfois par l’installation d’un échafaudage sur la voie publique, auquel cas, il faut demander une autorisation aux autorités concernées.

 

La rénovation du mur et le traitement des pathologies

Avant d’envisager tout traitement, il faut procéder à un diagnostic précis sur l’intégralité de la façade. Les pathologies recherchées peuvent être de différentes natures :

  • Des joints de façade ou des joints de dilatation qui n’assurent plus leur rôle. Ces défauts peuvent avoir des conséquences importantes sur les performances énergétiques du bâtiment. Il faut alors refaire, ou « combler » les joints en appliquant de la matière.
  • Des fissures dans la façade, qu’il faut combler pour éviter des infiltrations d’humidité. Lorsque les fissures ne sont pas encore stabilisées, il faut parfois poser une armature, noyée dans le mastic pour les traiter définitivement.
  • L’efflorescence : la remontée par capillarité d’humidité. On les identifie par des taches blanches qui apparaissent sur les murs.

 

Le nettoyage ou décapage de la façade

Le nettoyage est une étape essentielle pour assurer le bon diagnostic des défauts du mur et assurer une bonne rénovation. Il existe plusieurs méthodes pour décaper les murs, selon le matériau et la surface à nettoyer : le gommage façade, le nettoyage à sec et le nettoyage par voie humide.

 

La protection du mur et la pose d’un enduit esthétique

Une fois la façade traitée, et saine, il reste à la protéger des intempéries futures. Pour cela on pose des enduits divers sur le mur qu’on peut peindre ensuite dans certains cas pour avoir un rendu esthétique satisfaisant. Il existe trois familles d’enduit, en fonction de leur degré de protection (et d’épaisseur ou d’opacité) :

  • Les revêtements de classe D1 : des finitions qui maintiennent l’état de la façade. On les utilise pour les murs en pierre ou en briques apparentes par exemple. Ils ont pour principale fonction de bloquer l’infiltration d’eau.
  • Les revêtements de classe D2 : des peintures à film mince qui conservent l’état d’origine de la façade. Là encore, il s’agit de matériaux peu épais qui ont essentiellement une fonction décorative.
  • Les revêtements de classe D3 : des produits épais ou semi-épais qui peuvent modifier l’aspect du mur. Dans cette classe, on retrouve le crépis, ou des bétons légers.

Ci-dessous les photos du derniers chantier à Argenteuil en octobre 2017

Vous souhaitez effectuer un ravalement de votre maison ? N'hésitez pas à nous contacter !

Nos services